La barre des 100 000 euros est franchie !

La barre des 100 000 euros est franchie !

Le perchiste français Renaud Lavillenie lors des Mondiaux, le 8 août 2017 à Londres. [Kirill KUDRYAVTSEV / AFP]

La fin de l’été aura apporté de bonnes nouvelles puisqu’au 1er septembre 2017, le compte de la Fondation affiche un crédit de 100 000 euros.

Depuis notre création en mars dernier, la Fondation Pacte de Performance a d’ores déjà récolté et reversé aux sportifs préparant les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2018 et de 2020, la somme de 100 000 euros.

C’est une première étape de franchie. Ce résultat nous encourage à poursuivre nos efforts avec comme objectif d’atteindre le million d’euros d’ici à 2019.

La perspective de l’organisation des Jeux à Paris en 2024 est une bonne nouvelle car nous sommes certains que les français contribueront à l’effort national voulu pour la réussite des sportifs de haut niveau français.

La Fondation Pacte de Performance a attribué ses premières bourses !

La Fondation Pacte de Performance a attribué ses premières bourses !

Le Français Anthony Benna, lors de mondiaux de ski de bosses à Kreischberg [Michal Cizek / AFP]

Cinq sportifs de haut niveau, préparant les Jeux d’hiver 2018 et d’été 2020, sont les premiers lauréat d’une bourse de La Fondation du pacte de performance. L’objectif : leur assurer un niveau de vie décent pendant la préparation olympique tout en leur permettant de préparer l’après carrière, grâce à la formation d’une part et le réseau d’entreprises de l’autre.

Présentation des bénéficiaires :

Margot BAILET : La skieuse de 27 ans, spécialiste de la Descente, du Super G, et Super-combiné. Elle est championne de France de Descente en 2014 et vise une médaille aux Jeux de Pyeonchang 2018 dans sa discipline.

Anthony BENNA : Licencié à Megève, le skieur acrobatique savoyard est un spécialiste des bosses, il est champion du monde de l’épreuve en 2015 et vise l’or olympique à Pyeonchang en 2018.

Alexis CONTIN : Patineur de vitesse, adepte des longues distances (5 000 et 10 000 mètres), Alexis Contin était arrivé au pied du podium à Vancouver. A bientôt 31 ans, et en bonne forme, il a remporté une médaille d’argent aux championnats du monde 2017, et espère décrocher une médaille à Pyeongchang, tout en préparant sa reconversion dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Axel CLERGET : A 30 ans, il fait partie de la génération dorée du Judo Français (avec Teddy Riner et Cyrille Maret notamment) et se hisse d’ailleurs à la 2ème place des derniers championnats d’Europe en moins de 90 kg. Attaché à son projet professionnel, cela fait 10 ans qu’il parfait sa formation en kinésithérapie.

Manon BRUNET : L’escrimeuse spécialiste du sabre a tout d’une future championne, elle intègre l’INSEP en senior à seulement 17 ans, part pour les Jeux Olympiques de Rio 3 ans plus tard et obtient une 4ème place, perdant d’une touche contre la n°1 mondiale, à 20 ans, tout simplement. Nul doute qu’elle visera l’or olympique à Tokyo en 2020.